Présentation de l’association

Le travail social et les acteurs sociaux sont confrontés à une amplification des problématiques sociales et structurelles. Celles-ci induisent de nouvelles situations complexes, liées à des phénomènes de paupérisation, de marginalisation, d’exclusion sociale et professionnelle dont les effets sont en rapport direct avec la perte de tout lien social.

Les enjeux actuels du travail social se situent à l’interface des champs individuel, social et sociétal. La pratique des travailleurs sociaux s’intéresse donc à la personne et à ses contextes de vie. Une question se pose alors aux travailleurs sociaux : l’approche individuelle est-elle valide au plan social et sociétal ? Quelle est sa pertinence pour agir avec les différents sous-systèmes et les divers contextes sociaux ?

Le travail avec les groupes, éléments de la société, est alors une intervention sociale appropriée. Le défi pour le travailleur social est dans ce cas de deux ordres :
-Acquérir des compétences et/ou ajuster celles qu’il possède à ce nouveau type de travail, accepter que l’aide partagée avec les membres du groupe soit sa fonction d’aide professionnelle
-Faire comprendre enfin aux services et aux partenaires sociaux qu’il lui est nécessaire de différencier ses interventions afin d’agir au plan « sociétal »

Les membres du groupe sont capables d’auto-détermination. Celle-ci se traduit par leur participation au leadership naturel, aux prises de décision et au développement de l’aide mutuelle comme force principale du changement.

Nous défendons l’idée que la pratique du Travail Social avec des Groupes est centrale en travail social.

Exercé à partir du cadre éthique des professionnels de l’aide, cet apprentissage est au cœur de leur compétence. Son enseignement est essentiel.

  1. Puisque « les personnes [en acceptant individuellement de devenir membre d’un groupe] décident ensemble de s’aider les unes les autres pour transformer leurs conditions de vie sociale individuelle.»1
  2. qu’en outre « Le travail social avec les groupes s’appuie simultanément sur la personne et son environnement afin de créer les transformations [recherchées] dans le champ social et sociétal… »2
  3. Et que pour engager cette démarche méthodologique, il est nécessaire de comprendre les médiations qui existent entre le sujet et la personne, entre la personne et les membres du groupe, entre le groupe et l’organisation sociale. Pour travailler tant avec le groupe qu’avec chacun de ses membres, le professionnel doit mobiliser sa compétence à créer les conditions du développement de l’aide mutuelle

De la sorte, le travailleur social peut contribuer efficacement au développement de l’empowerment des personnes.

Le TSG, pratique éthique au plan humain et démocratique, rend efficiente l’aide professionnelle en travail social.

Marie-Rose LE DAIN

1 H.Massa
2 H.Massa

​Fonctions et actions de l’association

L’ANTSG a pour fonction de :

Regrouper les travailleurs sociaux qui pratiquent cette intervention
Développer l’information et la formation
Promouvoir la pratique
Favoriser la recherche
Provoquer des échanges

L’ANTSG agit sur plusieurs plans

Information : Colloques annuels : leurs programmes s’inscrivent dans l’actualité, l’innovation et la pertinence de cette pratique. Les intervenants sont des travailleurs sociaux formés à cette méthodologie, lauréats de nos prix, enseignants, universitaires français ou étrangers.

Formations spécifiques : Cours, supervision, séminaires, dispensés à Paris et en province
Soit dans les écoles ou instituts, comme l’Institut de Montrouge, dans le cadre de la formation initiale ou continue
Soit à la demande des services sociaux et éducatifs.

Attribution du prix ANTSG : L’association a créé, depuis 1991, deux prix (de 150€), proposés aux étudiants en formation initiale ou continue et aux praticiens en activité. Ils récompensent tout écrit, projet, mémoire ou recherche de qualité. Ils sont attribués par un jury, après la sélection du Comité de Lecture.

Communication : le bulletin semestriel « Interactions » est adressé depuis 1982 aux membres, aux écoles, instituts et services. il présente nos activités et relate nos contacts aux plans européen et international.

Participation aux instances nationales et groupes de travail chargés d’étudier l’évolution des professions du travail social.

​Relations et échanges

Relation avec la presse professionnelle

Les Actualités Sociales Hebdomadaires
La revue française des Assistants Sociaux, ANAS
La Vie Sociale, publiée par le CEDIAS, Centre d’Etude et de Documentation d’Information et d’Action Sociale
La revue FORUM, revue française de la recherche en travail social

Echanges 

Europe continentale : Suisse , Ecole Sociale de Lausanne
Outre-méditérrannée : Liban , Ecole Sociale Libanaise à l’Université de Beyrouth
Outre-Manche : En Angleterre et Irlande, participation aux symposiums européens.
Outre-Atlantique : New-York (Etats-Unis) et Québec (Canada), participation aux symposiums de 1989 et 1997, organisés par « Association for the Advancement of Social Work with Groups »